Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Où va la future PAC ?

Les obstacles à une réforme satisfaisante de la PAC sont nombreux : un calendrier serré, des propositions déstabilisantes et un budget en baisse.

Pour les Chambres d'agriculture, la priorité est de revoir à la hausse la proposition de budget pour la PAC.
Les ambitions politiques affichées par la Commission européenne sur l'environnement et le climat ne sont pas tenables avec le budget proposé !

La principale inquiétude des Chambres d’agriculture sur les propositions PAC concerne la mise en oeuvre du New Delivery Model.
Le dispositif du New Delivery Model doit démontrer qu’il ne débouchera pas sur une accumulation de politiques agricoles nationales diversifiées, dont résulteraient inéluctablement des distorsions.
La proposition initiale de la Commission ne doit pas conduire à transformer cette future PAC en un "vaste supermarché de possibilités et d’outils pour Etats membres".

Pour les Chambres d’agriculture, il est donc nécessaire de préserver le cadrage européen afin d’éviter les distorsions de concurrence intra-européennes, tout en accordant des marges de manoeuvre aux Etats membres afin de simplifier certaines mesures.
Les mesures environnementales et d’investissement doivent pouvoir être construites sur la base de projets d'agriculteurs, sans référence à des surcoûts, sans faire appel à des catalogues de mesures, et surtout dans une approche simplifiée fondée sur une logique de projet.
Enfin, alors que la volatilité des marchés et la multiplication des aléas climatiques et sanitaires étaient au coeur des débats, le contenu relatif à la gestion des risques parait bien peu stratégique !

Pour les Chambres d'agriculture, il est donc nécessaire d’infléchir les propositions de la Commission européenne.
Nous demandons un budget PAC à hauteur de 0,4% du PIB européen, minimum. C'est le prix à payer pour assurer les objectifs historiques et nouveaux de la PAC et pour accompagner des exploitations agricoles vers la "multiperformance".
"Nous avons besoin d’une PAC qui rassemble les européens et non pas qui les divise. La construction européenne a besoin d’agriculteurs, de son agriculture et de ses territoires" insiste Claude Cochonneau, président des Chambres d’agriculture.

Les Chambres d'agriculture et l'AFJA ont organisé le 27 juin un débat "Où va la future PAC ?".

Téléchargez la présentation de ce débat et l'analyse

 

Contact Presse

Chambres d’agriculture France - APCA

Iris Roze – 01 53 57 10 51 / 06 09 86 02 26
iris.roze@apca.chambagri.fr
Suivez-nous sur Twitter : @ChambagriFrance et Facebook : @chambres.agriculture