Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > 6 questions à Emmanuelle Bernardon, conseillère transmission au sein de la Chambre d’agriculture du Loiret

6 questions à Emmanuelle Bernardon, conseillère transmission au sein de la Chambre d’agriculture du Loiret

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Après un DESS Développement agricole à l’INAPG, Emmanuelle Bernardon commence sa carrière comme ingénieur d’étude à l’Ecole nationale supérieure d’horticulture de Versailles. Elle travaille ensuite pendant 13 ans en tant que conseiller au sein de l’ADASEA du Loiret (Association départemental pour l'aménagement des structures des exploitations agricoles). Elle est aujourd’hui conseillère transmission au sein de la Chambre d’agriculture du Loiret.

En quoi consiste le métier de conseiller transmission ?

Le conseiller transmission travaille sur les projets de reprise ou de création d’entreprise. Il accompagne et conseille les agriculteurs cédants et les candidats à la reprise issus ou non du milieu agricole. Son rôle consiste principalement à la mise en relation de ces deux parties afin de concrétiser un projet commun. Comme l’a écrit Alice Barthez*, le conseiller transmission joue "un rôle de passeur". Pour chacune des parties, l’environnement familial est intégré dans la réflexion et la prise de décision.

Le conseiller participe-t-il à une réflexion collective sur l’installation ?

Le conseiller transmission anime en effet une dynamique collective au sein du Comité d’orientation départemental de l’installation et de la transmission (CODIT), présidé par les Jeunes agriculteurs. Il coordonne ainsi une réflexion collective auprès de professionnels et des territoires, notamment par la sensibilisation des agriculteurs à l’intérêt de préparer la transmission de leur exploitation.

Contribue-t-il également à la promotion de l’installation ?

Le conseiller participe à la promotion de l’installation par des interventions à l’extérieur (associations, collectivités, notaires…) et à l’organisation de forum installation transmission ou de stage d’information pour les cédants. Ces différentes missions sont réalisées par une équipe de plusieurs conseillers transmission et installation au sein de la Chambre.

La Chambre d’agriculture propose plusieurs services d’accompagnement et de conseil auprès des cédants et des repreneurs. Quels sont les services proposés aux cédants ?

Pour les cédants, un entretien d’information gratuit, grâce à la prise en charge par des conventions avec l’Etat, le Conseil régional et l’Union européenne, permet d’identifier les enjeux spécifiques et les scénarii de départ. La Chambre propose également un entretien annuel de suivi gratuit avec le cédant. Elle peut aussi réaliser, au moment de l’inscription au Répertoire départemental installation (RDI), un audit d’exploitation. Après l’inscription, le conseiller met en relation le cédant avec des repreneurs et l’accompagne dans la concrétisation du projet de transmission.

Et les services proposés aux repreneurs ?

Pour les porteurs de projets, la Chambre reçoit le repreneur au moment de son inscription au RDI. Il lui est alors proposé des journées de découverte pour confronter son projet aux réalités du terrain. Le service proposé par la Chambre du Loiret comprend également un appui à la concrétisation de la reprise notamment  pour ajuster un calendrier prévisionnel et lors de la réalisation des actes juridiques et administratifs. Le conseiller veille enfin à la viabilité économique du projet. L’équipe transmission propose donc une offre globale d’accompagnement du repreneur.

Quelles sont les compétences et les qualités d’un conseiller transmission ?

Au-delà des compétences classiques, le conseiller transmission doit avoir un très bon relationnel pour établir un rapport de confiance avec les différents interlocuteurs. En tant que "médiateur", il lui faut parvenir à un accord équilibré entre les différentes parties (cédant – propriétaire – repreneur) et aboutir à un projet durable.
Les qualités d’écoute, de coordination et de gestion sont aussi nécessaires pour aider le cédant ou le repreneur à clarifier ses objectifs et établir un plan d’actions. Chaque projet de transmission étant unique, le conseiller doit s’adapter à chaque projet et à chaque personne. Les Chambres d’agriculture proposent de nombreuses formations aux conseillers installation, notamment en gestion de conflits ou en coaching.

* Alice Barthez a été chercheuse au département Economie et Sociologie Rurales de l’INRA de 1972 à 2004. Elle a notamment publié en 1982 « Travail, famille, agriculture ».

 

< Lire le témoignage d'un conseiller territorial

 

> Retour au focus "Découvrir le métier de conseiller Chambres d'agriculture"