Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Dégâts de la faune sauvage : une application pour les signaler

Dégâts de la faune sauvage : une application pour les signaler

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le réseau Chambres d’agriculture met à disposition des agriculteurs mais également de tout citoyen une application permettant de faciliter le signalement des dégâts de la faune sauvage sur son exploitation agricole. Cet outil téléchargeable n’a pas valeur de déclaration mais comporte de très nombreux avantages.

Les dégâts de la faune sauvage sur les cultures et les élevages sont loin d’être anodins et impactent chaque année les exploitations agricoles. Selon les derniers chiffres collectés en 2019 :

  • 40 millions d’euros ont été versés comme indemnités pour les dégâts de sangliers,
  • 20 millions d’euros pour les dégâts de cervidés,
  • 30 millions d’euros du fait de la prédation du loup…

Une application disponible à partir de juillet

Développée à l’origine par la Chambre d’agriculture de Haute-Vienne, cette application disponible  à partir du mois de juillet sur les principales plateformes de téléchargement IOS et Androïd, permet de géo-localiser facilement le lieu où se sont constatés les dégâts. Les photos pourront être transmises très facilement. Ces divers signalements permettront également d’enrichir une base de données scientifique relative à la pression de la faune sauvage sur les cultures et les élevages et serviront de base aux différentes mesures à mettre en place pour en minimiser l’impact.

Instituts de recherche, fédérations départementales de Chasse et directions départementales des territoires considèrent ainsi cette démarche comme une avancée. Les données récoltées au niveau départemental seront centralisées par la suite au niveau national à Chambres d’agriculture France qui établira une jonction avec les différents Instituts de recherches et ministères concernés.

Un simulateur intégré permettra également de simuler le montant des indemnités en cas de déclaration.

Voici à quoi ressemblera l'application lorsqu'elle sera disponible :