Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Publication des Comptes de l’agriculture : hausse du résultat national mais l’agriculture française reste fragilisée par l’instabilité

Publication des Comptes de l’agriculture : hausse du résultat national mais l’agriculture française reste fragilisée par l’instabilité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les résultats présentés à la Commission des Comptes de l’Agriculture Nationale du 4 juillet confirment les estimations prévisionnelles des comptes publiées en décembre 2018.

La valeur ajoutée brute (y compris les subventions) par actif progresse de 7 % entre 2017 et 2018 (après correction de l’inflation).
Le résultat net de la branche agricole par actif non-salarié augmente de +17 % entre 2017 et 2018 (après correction de l’inflation)

En 2018, les résultats de l’agriculture française progressent pour la deuxième année consécutive et il faut s’en réjouir ! Cependant cette évolution favorable doit être mise en
perspective avec :

  • Des disparités sectorielles : des vendanges abondantes dans la viticulture et des prix attractifs sur les marchés mondiaux de céréales ont été favorables au secteur des productions végétales. Mais la situation est moins favorable pour l’élevage où les productions (volume et prix) ne progressent pas en 2018, et même elles baissent dans les secteurs porcins et avicoles.
  • Des disparités régionales : certaines régions notamment d’élevage sont nettement en retrait par rapport à la croissance constatée au niveau national.


À tous les niveaux, une instabilité et une incertitude se sont installées structurellement dans l’agriculture française.

  • Sur les marchés : la filière de la pomme de terre est emblématique de cette instabilité : le prix moyen des pommes de terre baisse de -25% en 2017 puis augmente de 53% en 2018.
  • Sur les territoires : les évolutions de la Valeur ajoutée brute au coût des facteurs par actif illustre également cette instabilité :
    - Ile de France : + 48.5% en 2017 puis – 12.4% en 2018
    - Bretagne : + 22.2% en 2017 puis – 12.5% en 2018
    - Nouvelle Aquitaine : -9.2% en 2017 puis +18.8% en 2018

 

« L’agriculture française doit faire face à une instabilité à la fois économique (dans un contexte d’ouverture des marchés agricoles) et climatique (réchauffement et dérèglement climatique). Les Chambres d’agriculture accompagnent les agriculteurs dans la construction de stratégies de transition pour développer leur résilience face au défi de l’instabilité et pour regagner une compétitivité qui s’est fortement dégradée, pour preuve la baisse de -45 % de l’excédent commercial agroalimentaire entre 2000 et 2018».
Claude Cochonneau, président des Chambres d’agriculture


Contact Presse :

Chambres d’agriculture France - APCA
Iris Roze – 01 53 57 10 51 / 06 09 86 02 26
iris.roze@apca.chambagri.fr
www.chambres-agriculture.fr