Vous êtes ici : Accueil > Publications > Toutes les publications

La publication en détail

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Lettre économique d'avril 2018 : Menaces sur le food power américain

Au sommaire de cette lettre économique : la fissure du food power américain, les tendances de consommation des produits carnés en France, l'élevage laitier bovin bio épargné par la crise, le marché du cacao.

Menaces sur le food power américain

Les agriculteurs américains ne savent plus très bien où ils en sont depuis l’accession de Trump à la Maison-Blanche. Les mesures visant à assouplir les contraintes environnementales introduites par Obama, une réforme fiscale destinée à modifier le régime de la transmission des exploitations, étaient très attendues. Espoir vite contrecarré par les ambitions du Président américain de se retirer du TPP, de réexaminer l’ALENA, et d’augmenter les tarifs douaniers appliqués aux importations de certains produits industriels en provenance notamment de Chine. Des mesures de rétorsion ont été prises par Pékin, et concernent quelques produits agricoles américains. Le ciel pourrait donc s’assombrir pour les producteurs américains.

Le yoyo du soja

Le cours du soja est manifestement affecté par deux facteurs. Le premier, rappelé dans le texte ci-dessus, tient aux joutes commerciales que se livrent Etats-Unis et Chine. L’annonce d’une possible augmentation des droits de douane sur le soja importé par Pékin a, début avril, affolé le marché de Chicago. Le second facteur réside dans le mouvement de la parité monétaire du dollar. La dépréciation du billet vert est en effet à l’origine d’une remontée des cours fin mars, laquelle a donc été temporairement contrecarrée par le conflit commercial sino-américain. Quoi qu’il en soit des mesures de rétorsions commerciales, elles ne seront pas appliquées avant plusieurs mois. A suivre donc.

La consommation des produits carnés : déclin ou mutation ?

La présentation des résultats d’une étude Kantar WorldPanel sur la consommation de produits carnés par les ménages français met en lumière plusieurs tendances de fond qui pourraient, à termes, impliquer des changements considérables pour les filières agroalimentaires. Si le phénomène de déconsommation semble être un mouvement qui s’affirme, la croissance des marchés sur de nouveaux types de produit et de nouveaux circuits de distribution laisse entrevoir des perspectives encore encourageantes pour les produits carnés.

Elevage laitier bovin : la crise laitière de 2015 et 2016 semble avoir épargné les filières bio

Les données des fermes suivies dans le cadre d’INOSYS Réseaux d’élevage montrent que les exploitations laitières bovines spécialisées en bio ont mieux résisté à la crise de 2015-2016 (en termes de revenu), en particulier parce que les prix du lait payés aux exploitations bio n’ont pas décroché comme ce fut le cas dans le conventionnel.

Abidjan et Accra se rapprochent pour maîtriser le marché du cacao

Le lundi 26 mars 2018, la rencontre entre les présidents ivoirien Allasane Ouattara et ghanéen Nana Akufo-Addo à Abidjan débouchait sur un pacte stratégique visant à maîtriser davantage un marché du cacao prioritaire pour les économies des deux pays. Un accord déterminant pour une denrée très convoitée, et dont la demande des occidentaux n’a cessé de croître.