Vous êtes ici : Accueil > Agriculteur et politiques > Agriculture biologique > Développer les filières bio

Développer les filières bio

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les Chambres d’agriculture, en étant des interlocuteurs de l’aval et des producteurs en amont, participent au développement et à la structuration des filières bio, en coordonnant les différents acteurs locaux. 

Par ces actions, les Chambres d’agriculture permettent aux agriculteurs d’avoir des débouchés et favorisent ainsi les conversions et le maintien des exploitations en bio.

Une organisation au niveau national 

L’Agence Bio intervient dans la structuration des filières bio, en impliquant, pour l’aval, les interprofessions nationales et les opérateurs, et en gérant un Fonds de structuration des filières appelé Fonds Avenir Bio

Un exemple de partenariat

Depuis 2019, une convention de partenariat a été signée entre le réseau des Chambres d’agriculture et la Fondation Carrefour, permettant la mise en place de projets pilotes en Auvergne-Rhône-Alpes, en Occitanie et à la Réunion. Ce partenariat s’inscrit dans une démarche de développement d’une agriculture française multiperformante et résiliente, en apportant également plus de vie dans les territoires. 

Chambres d’agriculture France/APCA, La coopération agricole, la FNAB et le SYNABIO sont membres fondateurs de l’Agence Bio.

Des territoires diversifiés

De nombreuses options existent en agriculture biologique pour valoriser et diversifier ses productions :

  • en circuit long ou court
  • dans des filières territorialisées
  • en individuel ou organisé en collectif.

Les Chambres d’agricultures accompagnent les agriculteurs afin de les aider à choisir la meilleure stratégie de commercialisation

Les acteurs des filières, dont les Chambres d’agriculture, incitent fortement les agriculteurs passant en agriculture biologique à se rapprocher des opérateurs économiques (ou des structures accompagnant les conversions) pour permettre une meilleur visibilité sur les volumes à venir sur le marché, et contribuer à la stabilité des filières.  

Les structures relais au niveau régional, traitant de la thématique de la structuration des filières bio, prennent plusieurs formes suivant les contextes locaux. Dans certaines régions, des interprofessions régionales sont identifiées, regroupant les acteurs de l’amont et de l’aval. Des actions peuvent également être portées par les Chambres d’agriculture avec les opérateurs économiques. 

10 % des adhérents Bienvenue à la ferme sont en bio