Vous êtes ici : Accueil > Agriculteur et politiques > Agriculture biologique > Produire en Agriculture bio

Produire en Agriculture bio

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Connaitre les étapes de la vie d’une exploitation en AB : de la conversion à la transmission

La décision de "sauter le pas" pour passer en agriculture biologique ne se fait pas du jour au lendemain. C’est le résultat d’un parcours personnel en réponse à différents facteurs (ex. économique, environnemental, éthique, santé, technique). Ce parcours est jalonné de plusieurs étapes permettant d’obtenir la certification en agriculture biologique.

Une fois certifié en bio, le système est en constante évolution pour s’adapter aux contraintes techniques ou développer de nouveaux débouchés.

Un des enjeux du renouvellement des générations en agriculture est de permettre le maintien des exploitations en agriculture biologique, suite à une transmission. Ces décisions et évolutions ne s’improvisent pas et nécessitent d’être accompagnées. 

Plus d'une conversion sur deux est accompagnée par les Chambres d'agriculture

Avoir accès aux savoirs et savoir-faire pour améliorer son système

La production de nouvelles connaissances

Différents acteurs produisent de nouvelles connaissances spécifiques aux systèmes bio ou utilisables en bio avec notamment : les Instituts techniques spécialisés et l’ITAB, les Instituts de recherche comme l’INRA, l’IRSTEA ou le CNRS.  

Les Chambres d’agriculture disposent de dispositifs expérimentaux, stations et réseaux de parcelles chez les agriculteurs pour des essais annuels ou pluriannuels en conditions réelles. L’innovation provenant également du terrain, l’animation de collectifs d’agriculteurs permet de produire de nouvelles connaissances. 

Les Chambres d’agriculture disposent de leur dispositif d’expérimentation avec 45 stations associées, certaines d’entre-elles conduisent l’ensemble de la station en bio. C’est le cas de la Ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou dans le Maine-et-Loire.

Privilégier une approche globale à l’échelle du système

Encore plus en agriculture biologique, une approche à l’échelle du système (de culture, d’élevage ou encore de production) est indispensable. 

Les Chambres d’agriculture à travers le dispositif INOSYS produisent des références à l’échelle de système intégrant des systèmes bio. Pour la filière élevage, le dispositif est coordonné avec l’IDELE. Des cas-types et ressources existent actuellement pour les élevages ruminants, les grandes cultures, la viticulture et le maraichage.