Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Accompagner le développement forestier et agroforestier

Accompagner le développement forestier et agroforestier

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Dans chaque région, les Chambres d’agriculture ont l’ambition de jouer un rôle prépondérant dans le développement forestier et agroforestier, en lien avec les acteurs de terrain et dans le cadre de l'aménagement des territoires.

Nos constats

La forêt française est d’une grande diversité. En forêt privée, la fragmentation foncière, l’augmentation de l’âge moyen des propriétaires, l’accès parfois difficile aux parcelles et la grande variabilité des coûts d’exploitation se traduisent par une hétérogénéité en matière de gestion, et parfois par des niveaux de mobilisation du bois inférieurs aux possibilités des forêts. Par ailleurs, les effets du changement climatique impactent déjà les propriétaires publics et privés, notamment à travers les crises des scolytes et des dépérissements, et s'avèrent très préoccupants à moyen et long terme. Enfin, les attentes sociétales vis-à-vis de la forêt sont multiples (accès aux promeneurs, demande d’évolution des pratiques de gestion…) et les principes de la gestion multifonctionnelle se traduisent par une complexité croissante des actions menées en forêt.

Dans le même temps, on constate un intérêt grandissant des consommateurs pour les produits bois, qu'il s'agisse de la construction ou de la production d'énergie. Les enjeux de protection de la biodiversité, de lutte contre le changement climatique de la forêt sont de mieux en mieux appréhendés et reconnus et les acteurs des territoires s’en emparent pour les prendre en compte dans leurs actions.

En parallèle, les pratiques agroforestières se développent, portées par l’intérêt grandissant des agriculteurs pour la gestion durable des haies bocagères et la plantation d’arbres intraparcellaires, et pour l’ensemble des co-bénéfices associés (amélioration de la durabilité des productions, maintien de la biodiversité, stockage de carbone etc.).

Le plan d'action des Chambres d'agriculture

#1 Contribuer à la gestion durable et à la mobilisation du bois en France


Les Chambres d'agriculture s’engagent à renforcer leurs programmes régionaux Valorisation du Bois et Territoire (VBT) et à consolider leurs ressources par la mobilisation de financements publics ou privés complémentaires. Elles s'engagent à développer un accompagnement  spécifique et adapté des propriétaires forestiers et des collectivités en portant également une attention particulière aux agriculteurs propriétaires de parcelles forestières. Parmi leurs leviers d'actions, elles sensibilisent et forment les propriétaires et les conseillent sur la gestion durable de la forêt en articulation avec les acteurs économiques du secteur. Elles contribuent à la création de groupes de progrès forestiers et peuvent en assurer l'animation. Elles accompagnent enfin les propriétaires forestiers et les collectivités pour la reconstitution de peuplements touchés par les crises sanitaires et climatiques. Leur objectif à terme est de contribuer à la mobilisation d'un million de m3 de bois d'ici 2025.

#2 Mieux intégrer la forêt et l'agroforesterie dans leurs actions 


Les Chambres d'agriculture souhaitent optimiser l'intégration des problématiques forestières et agroforestières dans leurs diagnostics de territoires. Elles accompagnent l'élaboration et la mise en œuvre de documents de planification avec une attention sur la reconquête des friches et les grands équilibres territoriaux. Elles œuvrent à la promotion des démarches de valorisation de l'arbre et du bois (dont la labellisation de filières bois locales) et accompagnent les porteurs de projet (bois énergie, litières plaquettes, bois matériaux, stockage carbone...).
Dans une démarche intégrative, les Chambres d’agriculture souhaitent développer et approfondir des partenariats avec les acteurs et autres organisations forestières et agroforestières existantes.

#  3 Être leader du développement de l'agroforesterie

Les Chambres d'agriculture sensibilisent et forment les agriculteurs et leurs conseillers sur les bénéfices et les impacts des pratiques agroforestières.   Elles proposent une offre de service en agroforesterie adaptée à tous les territoires et souhaitent ainsi renforcer la place de l'arbre dans les systèmes agricoles et de développement territoriaux. Elles accompagnent le développement de la performance des exploitations en agroforesterie en produisant et partageant des repères technico-économiques, en influant sur l'évolution des réglementations existantes ou à venir en effectuant la promotion de ces pratiques, notamment en coordonnant avec d'autres partenaires un nouveau concours Agroforesterie au concours général agricole.
Elles développent enfin des relations avec les filières et les organisations de producteurs et les financeurs pour anticiper les besoins et pouvoir y répondre.

Les moyens mis en œuvre

Les Chambres d’agriculture se structurent en Services Communs Régionaux Valorisation du Bois Territoire et coordonnent ou participent à de nombreux projets multipartenariaux (Réseau Rural RENFORT, REUNIR-AF, RMT AgroforesterieS).
Pour atteindre ces différents objectifs, les Chambres d'agriculture disposent d'un réseau de 120 conseillers Forêt-Agroforesterie présents sur tout le territoire.

 

A lire aussiEn savoir plus

Actualités en relation